Le tragique déni de nos ressentis

Les humains ont appris à appréhender leurs sentiments… à renier la sagesse du corps et des sens, et à vénérer seulement l’esprit.

À force de ne pas être en contact avec leurs sens, les gens avancent dans la vie, complètement inconscients de ce qui les entoure, des conséquences de leurs choix et de l’empreinte qu’ils laissent sur l’environnement, de même que sur toutes les personnes et les choses qui le composent.

Comme si un ressenti était un envahisseur étranger dont on ne veut rien connaître (heureux sont les ignorants) ou qu’on voulait éradiquer complètement.

On nous a enseigné à limiter notre attention et à devenir obsédé de l’avenir, tout en s’accrochant fermement au passé. Mais cela ne fait que nous rendre incapable de fonctionner dans le présent en accord avec qui nous sommes vraiment.

Ce faisant, nous nous fions sur les autres, les soi-disant « experts » et les figures d’« autorité », pour prendre des décisions pour nous. C’est une façon de ne pas prendre la responsabilité avec l’excuse convenable selon laquelle nous sommes trop occupés, ou nous sommes incapables de comprendre comment nous nous sentons vraiment pour pouvoir faire un choix ou même avoir une opinion.

Ainsi, il devient plus facile de permettre aux autres de choisir pour nous.

Les gens se sont éloignés des sentiments authentiques, ils y ont renoncé pour les remplacer par ceux qui sont socialement acceptables.

Et qu’est-ce que cela a créé?

Une accumulation de sentiments réprimés et explosifs qui se déclenchent lorsque vous vous en attendez le moins, l’utilisation de toutes sortes de substances dépressives et engourdissantes, ainsi que des comportements qui perpétuent le cycle en rajoutant davantage sur la pile de sentiments refoulés.

Ensuite, le blâme est lié à ces raisons secondaires pour notre suppression… Tout cela simplement parce que nous avons appris à renier nos ressentis émotionnels, et parce que nous véhiculons et continuons d’accepter que cela puisse être acceptable.

Retournez à vous-mêmes.

Accueillez chaque émotion et chaque ressenti, puisque c’est en eux que réside le cadeau de votre humanité.

(Traduction libre de l’article The Tragedy of Denying Feelings de Tania Marie publié le 6 juillet 2014 sur son blogue : http://taniamarieartist.wordpress.com/2014/07/06/the-tragedy-of-denying-feelings/, avec l’autorisation de l’auteure)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s