4. Aimer

Lorsqu’on se sent en sécurité, qu’on connaît notre valeur et qu’on a repris son propre pouvoir, on se sent plus solide sur ses pieds, enraciné comme un arbre, profondément dans une terre fertile et riche qui porte toute l’abondance du monde.

L’étape qui suit en est une de connexion véritable avec son coeur. Saviez-vous que vos bras et vos mains sont l’extension directe de votre coeur? Tout ce que vous faites avec vos mains doit être guidé par votre coeur.

Un certain dénommé Jésus a déjà dit « Aimez-vous les uns les autres ». Bizarrement, dans ces mots, tout ce qu’on a tendance à comprendre c’est qu’il faut aimer les autres. Mais les UNS? et le VOUS?  Moi je crois qu’il manque un mot et des virgules à cette affirmation et qu’elle devrait se lire comme suit : « Aimez-vous, les uns, et les autres ».

Pourquoi pense-t-on qu’il est égoïste, égocentrique et narcissique de s’aimer soi-même? C’est pourtant la base la plus fondamentale… Il s’en est fallu du temps avant que ces mots dépassent pour moi le statut de phrase toute faite. J’ai un jour compris son sens.

Pour l’avoir expérimenté longtemps, chaque jour, et encore aujourd’hui, soyons honnête, ma faculté d’aimer les autres n’a de profondeur que si je m’accorde la même affection, la même compassion et le même respect, à moi-même, avant tout.

Bizarrement, lorsque je me juge négativement, je porte en moi une honte que je n’arrive pas à exprimer, et tout à coup, j’en veux à la terre entière, comme si c’était les autres qui m’avaient jugée et qu’ils m’avaient infligée cette honte. Alors je monte sur mes grands chevaux et prends position « sur la défensive ». C’est là que je deviens impitoyable et belliqueuse.

Quand j’ai compris que plus j’étais indulgente envers moi-même et que j’étais en mesure de me pardonner moi-même pour mes erreurs, j’ai découvert que les autres avaient plus facilement mon pardon aussi, que j’étais plus calme, plus indulgente envers les autres aussi.

Aimer, ça part de soi. À moi, de moi, avec amour.  C’est ensuite que se développe l’envie d’aimer les autres, gratuitement, juste parce que ça fait du bien dans le coeur de partager la beauté qu’on ressent dans notre coeur, la joie, la gratitude. N’est-ce pas que complimenter quelqu’un sincèrement fait du bien, que le sourire que cela crée est satisfaisant et nourrissant?

Même chose avec la Vie. Regardez votre vie avec les yeux de la Gratitude, et la Vie multipliera pour vous les raisons de ressentir cette Gratitude. Aimer, c’est aussi ça.