3. Contrôler

Ce que nous manifestons à l’extérieur est le reflet de ce que nous vivons à l’intérieur. Ainsi, les conflits interpersonnels sont le plus souvent des conflits intérieurs qui se jouent devant nos yeux. Or, c’est à la source même du conflit, soit à l’intérieur, que sa résolution sera trouvée, et non ailleurs.

Nous ne pouvons pas changer les autres, ou les contrôler. Par contre, là où nous avons un champ d’action bien réel, c’est sur nous-même.

Trop souvent, nous avons remis notre pouvoir entre les mains de quelqu’un d’autre. Si notre confiance en nous-même souffrait, on a tôt fait de croire que quelqu’un d’autre que nous, n’importe qui peut-être même, pouvait mieux décider pour nous, que nous-même. Ainsi, nous nous sommes abandonnés à leurs mains… et avons ainsi ouvert la porte à l’abus, malheureusement. Car l’humain est ainsi fait : s’il tire de la valorisation du pouvoir qu’il peut avoir sur quelqu’un d’autre, il pourrait bien se laisser prendre au jeu et en abuser…

D’où l’importance d’avoir appris à respecter et faire respecter nos limites et d’avoir repris contact avec notre valeur propre. Il est plus facile ensuite de reprendre les rênes de sa vie. Lorsqu’on se connaît mieux et qu’on s’écoute vraiment, on comprend mieux ce que vous pouvons faire pour prendre soin de soi-même. Le pouvoir est désormais entre nos mains.